Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses de Montreuil L’église catholique en Seine-Saint-Denis Paroisses de Montreuil
Actions sur le document
  • Imprimer

#Bonnerésolution n°7 : mensualiser le Denier de l'Eglise

Denier de l'Eglise

En 2018, mensualisons notre don au Denier de l'Eglise ! On le sait, l'Eglise ne reçoit pas d'argent de l'Etat, ni du Vatican. Le fonctionnement des églises, les rémunérations des permanents et des prêtres reposent entièrement sur les fidèles. Chaque année les catholiques versent librement mais en conscience, le Denier. Cela permet aux prêtres de faire un don total de leur vie. Alors nous aussi, soyons généreux et mensualisons le Denier ! Par un don automatique comme pour notre abonnement de téléphone portable ou Internet, ou plus si nous le pouvons... Parce que DIEU LE VAUT BIEN 😉

 

« Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur … »

 

Laetitia et Jean-Marc se consacrent bénévolement à la collecte du Denier de l’Eglise à Montreuil. Ils témoignent.

 

Quelle est l’origine du Denier de l’Eglise ?

L : Chez les premiers chrétiens, tous mettaient en commun leurs biens et partageaient selon les besoins de chacun, tel que cela le leur avait été enseigné (Ac 2 44-45).

 

Comment se déroule aujourd’hui la collecte ?

L : Chaque année, le 1er dimanche de février démarre la collecte du Denier qui se prolonge toute l’année.

 

En tant que chrétien, participes-tu au Denier ?

JM : Dès que j’ai eu un salaire régulier, j’ai choisi de faire un prélèvement automatique pour ne plus y penser. Donner est important pour moi, pour montrer mon appartenance à la communauté des chrétiens.

 

Pourquoi donner ?

JM : En 2017, notre Evêque nous interroge : « voulons-nous toujours des prêtres à temps plein ? ». C’est une vraie question à laquelle nous devons réfléchir. Le Denier sert à payer le salaire des 150 prêtres environ que compte notre diocèse et celui de ses salariés. Depuis 1905, l’Eglise en France, ne perçoit plus d’argent de l’Etat, ni aucune autre subvention. Elle ne reçoit pas non plus d'argent du Vatican. Ce sont les paroissiens qui prennent entièrement en charge les prêtres. Dieu nous envoie les prêtres dont nous avons besoin : charge à nous de leur donner de quoi vivre ! Jésus et ses disciples ont été aidés matériellement par ceux qui l’écoutaient. Saint Paul parle, pour sa part, d’une « grande collecte ».

Aujourd’hui, dans certains pays, le Denier, autrement appelé Dîme, est une obligation, pour le service du culte que l’on rend à Dieu. C’est un geste très simple mais significatif. Le Denier est aussi une manière pour nous de dire merci à Dieu pour ce qu’Il nous donne. 

 Voulons-nous toujours des prêtres à temps plein ? »

 

Comment se portent nos paroisses de Montreuil ?

JM : Nous comptions autour de 300 donateurs fin 2016, à St Pierre St Paul, St André, Ste Marie de la Noue et St Antoine. N’hésitons pas à proposer plus largement autour de nous le Denier à des personnes qui pensent que la présence de l’Eglise est nécessaire dans la société. Notons que comme tout don caritatif, le Denier ouvre droit à une réduction fiscale pour les personnes imposables. À tout moment, on peut aussi modifier le montant du prélèvement automatique, ou effectuer sur le site de la paroisse ou du diocèse un complément de versement avant le 31 décembre, si on le souhaite, pour aider sa communauté !

 

Pourquoi privilégier prélèvement automatique ou paiement par chèque ?

L : Le prélèvement me donne le sentiment de contribuer au fonctionnement quotidien de l’Eglise. Et me rassure sur le fait de savoir que le prêtre qui va peut-être me marier, baptiser mes enfants et les instruire à la catéchèse pourra ainsi percevoir un salaire lui permettant d’assurer dignement son ministère. A l’heure actuelle, nos paroisses du centre et bas Montreuil ont recueilli 53000 euros. C’est bien mais ce n’est pas du tout suffisant pour couvrir les salaires et charges sociales de nos 6 prêtres de Montreuil...

Cela étant, il n’est pas trop tard pour nous mobiliser ces jours-ci, pour boucler le budget 2017 !... On compte aussi sur les jeunes, même pour de petits dons ! On a la chance d’être dans une paroisse dynamique, à l’écoute des jeunes et qui les aime. Ils peuvent nous aider à construire l’Eglise d’aujourd’hui et de demain !

Laetitia et Jean-Marc

​Le 10/12/17